Où en est le sentier côtier dans les marais de Billiers ?

Le Saint Éloi est un petit fleuve côtier dont la source se trouve sur la commune de la Vraie-Croix, à 36,8 km de la mer. Quand il arrive en bord de mer, dans les marais de Billiers, son lit s’élargit de plusieurs dizaines de mètres. La traversée de ce fleuve pose donc un gros problème pour le sentier côtier et le GR 34.

La Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP) a déjà fait inscrire le GR 34 sur la carte IGN de Questembert. Elle a prévu entre le port de Billiers et l’Abbaye de Prières un cheminement sur une digue du marais. Cette solution est loin d’avoir l’accord de l’administration. Elle est également décriée par les associations de protection de l’environnement.

En effet cette solution rendrait les randonneurs particulièrement visibles et dérangeants pour les très nombreux oiseaux migrateurs et autres qui y trouvent des zones de repos et de nidification dans les vastes marais de Billiers, protégés par un classement Natura 2000.

Une autre solution heureusement existe au départ du port de Billiers, en empruntant le cheminement piéton sécurisé existant en bord de route , avec une belle vue sur le marais, puis le sentier côtier déjà existant , puis un passage vélos-piétons le long de la RN 165, puis une passerelle sur le Saint Éloi là où il est déjà beaucoup moins large.

Actuellement les randonneurs du sentier côtier, alias GR 34, doivent suivre les rues du Bourg de Muzillac pour pouvoir traverser le Saint Éloi. Cette solution serait un grand progrès pour eux sans préjudice pour les oiseaux.

                                                                                  Le veilleur du sentier côtier

Le Saint-Éloi dans les marais de Billiers à hauteur de l’Abbaye de Prières

Les Mains Dans Le Sable : Nos plages…

Bonjour !
🐣 Dans le contexte printanier de la nidification des oiseaux littoraux, nous avons organisé avec prudence 3 nettoyages de plages en mai. Ils ont réuni 85 volontaires et permis l’évacuation de 146 kg de déchets !

🧒 Dans le respect des oiseaux toujours, notre animatrice a rencontré en classe 177 enfants du Pays d’Auray. La partie pratique de notre animation de sensibilisation attendra une période plus propice. 🤗🐦
Nos prochains évènements
Samedi 8 juin : ramassage de déchets dans le cadre du festival La P’art Belle à Vannes, 14h-18h. Infos Vendredi 14 juin : rencontre avec Les Mains Dans Le Sable, Alré Bio, Auray, 10h-12h. Sur inscription. Infos Dimanche 23 juin : nettoyage de la plage de Keraude, Saint-Pierre-Quiberon, 14h-17h. Infos Vendredi 28 & samedi 29 juin : festival Lorient Océans, La Base, Lorient, 11h-19h. Infos
Qualité des eaux de baignade
🏖️ Eau et Rivières de Bretagne lance la campagne La Belle Plage, qui vise à faire connaître les causes de pollution des eaux littorales et y mettre fin.     🤒 Débordement des stations d’épuration, épandage agricole… Les sources de contamination sont nombreuses et impactent la santé publique. Découvrez le classement de votre plage préférée.     ✍️ Signez la pétition pour réclamer l’ouverture d’une enquête parlementaire sur les causes de pollution.
A très vite sur les plages !
Les Mains Dans Le Sable
Nettoyages de plages – Sensibilisation à la problématique des déchets littoraux

Un permis d’aménager qui ne respecte pas l’environnement

Le maire du Tour-du-Parc a pris le 25/03/24 un permis d’aménager pour embellir le bourg du Tour-du-Parc et créer, entre autres, un parking de 60 places au nord de l’église.

Les Amis des Chemins de Ronde, suite à concertation avec l’association du Tour-du-Parc ACEP 56, ont sollicité du maire des éclaircissements sur plusieurs points litigieux :

            – un sentier est créé en zone classée humide au PLU,

            – la haie de chênes classée Loi Paysage au PLU ne figure plus dans le permis d’aménager,

            – l’Espace Jeux prévu au PLU, pour partie en nature de prairie, est également supprimé,

            – l’écoulement des eaux pluviales du parking de 60 places est prévu, sans bac de décantation, en direction de la zone de marais maritime classée Natura 2000 en raison de la présence très importante d’amphibiens et d’oiseaux.

En période de déclin de la biodiversité, tout nouveau permis d’aménager se doit de respecter l’environnement naturel.

Les Amis des Chemins de Ronde ne doutent pas de recevoir une réponse en ce sens à leur recours gracieux.

Elle nous a quittés

Pour tous ceux qui l’ont connue lors des randonnées communes, nous

tenons à vous faire part du décès de Georgia Floriet qui créa, en 1994,

l’association des Amis des chemins de ronde du Finistère, à

l’instigation de Norbert Bourlet qui fonda lui-même Les Amis des chemins

de ronde du Morbihan en 1974.

Georgia ne cessa, pendant vingt ans, de défendre l’accès pour tous au

littoral de même  que la protection de l’eau et du sol. Depuis, en tant

que présidente d’honneur des ACR 29, elle n’avait jamais cessé

d’intervenir pour la sauvegarde des milieux naturels.

Avec notre reconnaissance pour son engagement.

Marie-Armelle Echard pour les Amis des chemins de ronde 56

LOA : la porte ouverte aux destructions environnementales ?

« Bonjour à toutes et tous, 

Dans la suite du feuilleton LOA : l’examen par l’Assemblée nationale de la LOA doit se terminer aujourd’hui, avec les débats sur les articles 10 à 19, et donc notamment sur le titre « simplifications ». 

Un article en particulier nous paraît particulièrement dangereux : l’article 13 (qui dans le projet de loi était une habilitation pour le gouvernement à prendre une ordonnance pour revoir l’échelle des peines dans les cas d’atteintes à la biodiversité) a été déposé en dur par amendement du gouvernement : il va permettre la dépénalisation des atteintes aux espèces et habitats protégés, et pas seulement pour les agriculteurs.rices. C’est, pour notre réseau juridique, une des plus importantes régressions du droit de l’environnement des dernières années. 

Nous nous mobilisons pour tenter de le faire chuter, via : 

« Appel du Nouvel Obs : Justice pour l’environnement »

Monsieur le président de la République,
  
Nous demandons justice pour l’environnement.
  
Pour la première fois de l’Histoire, en modifiant sans précaution les grands équilibres écologiques de la planète, notre espèce est capable de provoquer sa propre extinction…
  
Lire la suite de l’article du Nouvel Obs : https://qrco.de/JusticePourlEnvironnement

Pour signer la pétition lancée par le Nouvel Obs : Pétition

Balade en vélo

L’atelier « Mobilités douces » de Tarz Heol, a le plaisir de vous inviter à une balade vélo commentée sur le thème de « l’érosion du trait de côte ».

Nous constatons tous ce phénomène d’érosion de notre littoral; cette balade est donc l’occasion de partager nos réflexions sur la base des commentaires éclairés de nos intervenants , Jean Paul et Didier.

La balade se déroulera le 9 juin prochain de 10h à 17h (environ) depuis la plage de Kerguelen jusqu’au fort bloqué avec une pause pique-nique sur l’heure de midi.

Nous clôturerons cette journée par un pot de convivialité.

Le nombre de participants étant limité à 30, nous vous encourageons à vous inscrire dans les meilleurs délais.

Date limite d’inscription: 8 juin 2024

Pour s’inscrire:

par mail: tarzheolweb@gmail.com

par téléphone: 06 30 65 58 52 (Roger)

Soucieux de faire en sorte que notre proposition ne soit pas un frein pour aller voter ce jour-là, nous vous rappelons que les bureaux de vote seront ouverts dès 8h00.

Opération de sensibilisation

Dans le cadre de l’animation territoriale que nous menons localement sur la gestion des sentiers côtiers, en partenariat avec les services de l’Etat, le conseil départemental du Morbihan et les communes littorales du Parc, il a été décidé de renouveler l’opération de sensibilisation symbolique à l’échelle du Parc, le jeudi 11 juillet 2024 de 16h00 à 18h00.

Deux opérations précédentes ont déjà été réalisées les 25/09/2022 et 31/07/2023. L’objectif de ces temps de sensibilisation est de pouvoir expliquer aux usagers, les fragilités des sentiers, les menaces et enjeux qui pèsent sur eux, mais aussi les bonnes pratiques à adopter pour les préserver. Élus, partenaires, agents des collectivités, gardes du littoral, policiers municipaux et ASVP, associations sont attendus pour mener à bien cette opération collective. Nous avons été témoin lors des opérations précédentes que la présence des élus ainsi que de la police municipale renforce l’efficacité de l’action et son effet auprès des personnes abordées.

Si vous souhaitez participer et nous aider à sensibiliser, vous pouvez vous inscrire dès maintenant et jusqu’au 20 juin via ce lien.

Suivant la volonté des communes, les infractions (ex : pratique du vélo sur la SPPL) pourront être sanctionnées ou non. Nous en profiterons également pour réaliser un comptage de la fréquentation à cette occasion. L’action sera aussi relayée dans la presse locale.

Une réunion de préparation et de coordination vous est proposée le mercredi 26 juin 2024 de 14h à 16h, au Parc (8 bd des îles, Vannes) – voir le plan ci-dessous.

Cette réunion préparatoire visera à :

-partager un argumentaire commun sur les fragilités et les enjeux liés aux sentiers côtiers

-présenter les outils de communication disponibles-définir les lieux de sensibilisation et répartir les participants et les rôles par commune, selon les personnes intéressées pour participer à l’opération de sensibilisation

Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, vous pouvez également participer à cette réunion en visioconférence via ce lien.

Merci de relayer ce mail à toute personne susceptible d’être intéressée pour y participer.

L’équipe du Parc

N’hésitez pas à venir nous rejoindre pour cette démarche.

Quel avenir pour Berder ?

Depuis 2019, suite à la mobilisation de « Berder Ensemble », des associations environnementales de protection du Golfe du Morbihan :

            – la fédération FAPEGM

            – l’ Association Qualité de la Vie à Larmor Baden (AQVLB)

            – les Amis des Chemins de Ronde (ACR56)

            – les  Amis du Golfe du Morbihan (AGM)

mènent  des actions juridiques contre le projet de construction d’un hôtel de luxe sur l’île de Berder et son bétonnage inconsidéré. 

Grâce à leurs actions efficaces et résolues, ces quatre associations ont emporté une série de victoires devant le tribunal administratif en première instance, puis en appel et finalement au Conseil d’État.

Aujourd’hui avec ces premiers succès, Berder doit être identifié comme un « espace remarquable » où aucune extension ne peut être autorisée, et le projet d’hôtel de luxe condamné. 

Pourtant, malgré les décisions de justice  le promoteur soutenu par la commune de Larmor Baden, persiste et prétend faire aboutir son  projet actuel.

Ainsi, les associations, à qui les tribunaux n’ont accordé aucune indemnisation pour leurs frais d’avocat, doivent continuer à mener la bataille juridique.

Ces quatre associations font appel à votre soutien pour financer leurs recours et consolider définitivement le statut protégé de l’Île Berder.

Merci pour vos dons sur helloasso